Satellites scientifiques et appliqués qui ont volé

Le développement impétueux de la technique spatiale dans les années mi-60 du ХХe siècle a posé devant les savants certains problèmes pour lesquels il fallait trouver une solution très rapidement. Le besoin de qualifier en vol les nouveaux matériaux de construction, les équipements, systèmes et sous-systèmes, ainsi que la nécessité d'étudier l'environnement lui-même dans lequel se déroulent les essais, ont abouti à l'apparition de deux domaines de recherches dans l'espace: expériences appliquées et recherches fondamentales. Les satellites produits chez TsSKB-Progress fournissaient et continuent à fournir aujourd'hui une possibilité unique pour les études de la surface et de l'atmosphère terrestre et de l'espace.

En 1968, il a été créé un satellite autonome universel Naouka (Science) dans lequel on intégrait des appareils à caractère scientifique et appliqué. Durant son fonctionnement sur orbite, ont été réalisées les recherches et expériences les plus compliquées et une information unique a été obtenue.

Les établissements qui participaient à la réalisation des expériences et au traitement des données scientifiques étaient les suivants: Institut des recherches spatiales de l'Académie des Sciences, Institut de la physique de l'atmosphère, Institut de physique P.N. Lébédev, Institut physico-technique A.F. Ioffé, Institut de l'optique appliquée, Institut de Recherche des processus thermiques et autres. Les résultats des recherches scientifiques sont publiés dans plus de 110 articles scientifiques, recueils, monographies, ils sont présentés aux conférences et colloques internationaux.

En 1969, on voit créer chez TsSKB-Progress les satellites Energyia et Efir pour recherche des hautes énergies qui sont liées à l'étude de la composition de charge et de l'énergie des parcelles primaires et de leur comportement avec les substances.*

         

VIDÉO

         

IMAGES

image description